La Tunisie et Djerba

La Tunisie, officiellement la République tunisienne, est un pays d’Afrique du Nord appartenant au Maghreb.
La Tunisie a une superficie est de 163 610 km² et compte 10 486 339 habitants.
Elle est bordée au nord et à l’est par la mer Méditerranée, à l’ouest par l’Algérie avec 965 kilomètres de frontière commune et au sud-est par la Libye avec 459 kilomètres de frontière. Sa capitale Tunis est située dans le nord-est du pays, au fond du golfe de Tunis. Plus de 30 % de la superficie du territoire est occupée par le désert du Sahara, le reste étant constitué de régions montagneuses et de plaines fertiles, berceau de la civilisation carthaginoise qui atteignit son apogée au IIIe siècle av. J.-C., avant de devenir le « grenier à blé » de l’Empire Romain.
La Tunisie est divisée en 24 gouvernorats qui portent le nom de leurs chefs-lieux :
Tunis, Ariana, Ben Arous, La Manouba, Béja, Jendouba, Le Kef, Siliana, Bizerte, Nabeul, Zaghouan, Gafsa, Kairouan, Kasserine, Mahdia, Monastir, Sfax, Sidi Bouzid, Sousse, Gabès, Kébili, Médenine, Tataouine, Tozeur
Djerba, parfois orthographiée Jerba, est une île de 514 km2 (25 kilomètres sur 20 et 150 kilomètres de côtes) située dans le golfe de Gabès au sud-est de la Tunisie. Il s’agit de la plus grande île des côtes d’Afrique du Nord. Sa principale ville, Houmt Souk, compte à elle seule 44 555 habitants.
Ulysse l’aurait traversée, les Carthaginois y ont fondé plusieurs comptoirs et, aux alentours de 587 av. J.-C., l’île accueille des réfugiés juifs après la destruction du Temple de Jérusalem. Les Romains y construisent plusieurs villes et y développent l’agriculture et des ports commerciaux. Chrétienne, vandale, byzantine puis arabe, Djerba est depuis les années 1960 une destination touristique populaire. Il s’agit de l’une des dernières régions de Tunisie où une langue berbère est encore parlée.